Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ricky lambretta
  • ricky lambretta
  • : restauration du scooter innocenti
  • Contact

pour me contacter

Recherche

25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 18:26

  

affiche simplifiée

 

SKA ©Elodie Maltet (7)   

ballade dans les gorges de la sioule

 

SKA ©Elodie Maltet (4)

 

SKA ©Elodie Maltet (20)

 

   

 a cette occasion de nombreux scootéristes venus de tout le pays ont pu se réunir

sur le campsite du stade universitaire de Bellerive sur allier ou les attendaient les membres du SKA

 

les SKA men chez les Pétarosles SKArlettes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 tout était prévu sur place pour le plus grand confort

de tous

 

205098DSCN1759    SKA 0952 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un parcours d'obstacle a permis a certains d'entre nous de tester ses talents d'acrobate

 

 

Les gorges de la Soul 10381234

 

remember the prez !!!!

 

acrob

 

  fast eddy

 

eddy

 

et pendant ce temps là ....

 

 

282709_2225460642443_1425572282_32516515_5197101_n.jpg  283925 2225505963576 1425572282 32516580 8291040 n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 09:40

 

1238588176986 f

           

Le 21eme Eurolambretta se déroulera en Espagne

à Gijon les 11/12 et 13 juin 2010

 

  Cette manifestation devrait compter un millier de participants , venant principalement d'Europe et comme toujours du royaume uni .La plupart d'entre eux se rendront à Portsmouth pour prendre le ferry en direction de Bilbao, mais certains irréductibles feront le voyage sur leurs montures en empruntant nos autoroutes ...
  Ce sera peut etre l'occasion de faire un brin de route avec eux car selon l'itinéraire choisi, nous devrions nous retrouver entre Santander et GIJON..
Nous serons donc trois représentants du SKA à vivre l'aventure, Mica, Titi et moi meme.
le voyage se fera sur 4 jours et nous avons prévu de faire étape à Brive, Biarritz et Santander..
Nous profiterons de notre liaison permanente internet avec gazetto notre administrateur pour vous faire partager notre aventure au quotidien sur le blog du SKA..

 

 à suivre ici

Repost 0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 08:36


Sur la route de LINCOLN en compagnie de " gazetto " 


DSCN4677

33_euro_small_1.jpg



            








les scoots sont prets pour le grand voyage;
au premier plan le 125 DL  de philippe
et mon 150 li3s en arrière plan.
Tous les deux sont propulsés par des 
186 mugello assistés d'un allumage
de type électronique 12v à
 avance variable  " varitronic "   .
Les boites à vitesse et les transmissions
ont été préparées à l'identique
pour un cruising  à vitesse acceptable. 
boite 150 li 16/47.  








               Départ de VICHY mardi matin au lever du jour
pour rejoindre Compiègne, lieu de 
 notre
 première étape.

Nous profitons de la fraicheur du matin pour
éviter à nos moteurs de chauffer
de façon excessive.
Notre consommation de 5 litres pour 100 kilomètres
nous oblige à faire de nombreuses haltes
dans les stations service. 







  Fort heurement nous avions prévu des bidons de réserve pour augmenter
notre autonomie.



Lors de cette première journée,
nous avons effectué près de
450 kilomètres
à travers la France dans des conditions idéales;
à l'exception peut etre de la présence
de nombreux camions qu'il nous étaient
difficile de dépasser.


A l'issue de cette étape,
 nous avions choisi une chambre d'hotes dans
 un petit village de picardie ou nous avons reçu
le meilleur  accueil.








 


Le lendemain matin nous reprenons la route en direction de la Belgique 
et décidons d'emprunter le bord de mer
en passant par Ostende.
Ceci nous donne l'occasion de constater
la médiocrité du réseau routier
dans cette portion de route, et
le pilotage face au vent ne facilite
pas notre progression.






  

Néanmoins, nous arrivons à Zeebruges
en milieu d'après midi
après de multiples ravitaillements.

Au retour il sera important d'installer sur
nos machines des réservoirs de plus grande capacité.
Le retrait de la boite à air laisse suffisamment
de place pour l'installation
d'un bidon de 14 litres environ.










L'embarquement est prévu pour 19h00,
et nous nous préparons à une traversée de 13h00
pour rejoindre Hull.

Mais il nous faut avant tout régler quelques formalités administratives et nous soumettre au controle d'identité avant de pouvoir installer nos scooters dans le ferry.
Ensuite nous pourrons rejoindre nos cabines et nous préparer pour la détente au bar de l'étage.

Ceci reste un moment privilégié, ou nous faisons
connaissance avec d'autres lambrettistes
venant de toute l'Europe.













  après l'effort........


       le réconfort...............








Au petit matin nous accostons à Hull dans le comté de Yorkshire,
 et nous devons etre très attentifs au nouveau sens de circulation...........
La prudence est de rigueur en telle circonstance et nous restons très vigilents
à l'approche des rond-points

ci dessous le Humber Bridge , premier grand pont suspendu
au dessus de l'estuaire des rivières Trent et Ouse.



Le showground n'ouvrant qu'en début d'après midi ce jeudi,
nous préférons prendre la route
de Gainsborough pour éviter les grands axes 
et profiter des petites routes de campagne.
































........  Arrivée à Lincoln dans le début d'après midi  .......





Près de 800 km parcourus en trois jours sans encombres......
ça s'arrose.........


Après cette petite halte bien agréable, il va falloir nous rendre à la manifestation ,
ou nous attendent nos amis anglais.
 Nous avons rendez vous avec "moy" à l'entrée du showground...



une fois le campement établi nous profions de l'avance pour refaire une petite beauté
à  nos valeureuses montures

mais nous ne sommes pas seuls ......




   on peut déjà admirer
l'alignement parfait
des scooters
 des " Modrapheniacs"




   
















magnifique extra S type sur base de DL
Scooter préparé pour les rallies...


selon les caractéristiques originales d'époque





















tuning d'un serie 1 1958


 


certains autres sont de véritables oeuvres d'art..




                                                          ou de véritables bètes de course .....


 

 

                                                                           joli lambretta LD italien accessoirisé

 

 eurolambretta-LINCOLN-2009N4625.jpg

 

 

Repost 0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 00:07



état du scooter le 30 mars 2009





préassemblage des éléments de carrosserie



restauration d'un 125 DL 1970

ce scooter représente la dernière création des bureaux d'études " INNOCENTI " avant la fermeture de leur site de production en 1971
il s'agit donc de la version la plus évoluée de la gamme Lambretta.
Pour renouveller la gamme et rafraichir la ligne des séries LI/TV/SX,
le dessin fut confié au fameux designer italien BERTONE.
Celui ci sera réalisé de manière élégante en accentuant le caractère sportif du scooter 
et de telle manière que la sructure de base ne subisse aucune transformation.
Il s'agit donc essentiellement d'un modification portant sur la carrosserie :
Le feu avant devient rectangulaire , le tablier est rabaissé et affiné pour accentuer l'allure sportive de la machine. Curieusement ce dernier est décoré d'une tache noire dans sa partie droite,
ce qui permet son identification très facile.
il est à noter que celle ci est remplacée par un petit  drapeau à damiers pour marché anglais ; de ce fait l'appellation " DL " disparait au profit  de " Grand Prix ".






les modèles de cette nouvelle gamme ont été réalisés dans trois cylindrées: 125, 150 et 200 cc
Ils étaient facilement  reconnaissables grace à leurs couleurs spécifiques
bleu turquoise              pour les 125  ( lechler 8016 )
rouge                              pour les 150 ( lechler 8073 )
jaune ocre                     pour les 200 ( lechler 8080 )


Pour cette de restauration nous avons récupéré le  scooter sur un marché milanais en 2006 dans un état de carrosserie très modeste et un moteur bloqué............en bref du pain sur la planche....

 



le véhicule est dans sa condition originale et  nous remarquons les trois teintes caractéristiques de sa série
le bleu turquoise  8016 pour les éléménts de carrosserie
le blanc 8082 pour les éléments internes ( filtre à air, coiffe de ventilation, réservoir et garde boue arrière )
le gris alu 8081 pour la partie cycle ( roue, béquille, sabot de protection moyeux et fourche )




 


Pour commencer,  un démontage complet de la machine s'impose...
l'utilisation de la disqueuse équipée d'un outil fin de tronçonnage permet de gagner du temps.
En effet , la plupart des vis sont bloquées par la rouille et les dégrippants se révèlent bien inutiles
dans ce cas d'oydation extrème......



il s'agit là probablement de la tache la plus ingrate de la restauration, mais o combien nécessaire à un inventaire précis des pièces à remplacer.
il va falloir se mettre à la recherche des nouvelles par le biais d'internet
et des bourses spécialisées en deux roues lors des voyages réguliers en italie.



L'utilisation du chalumeau est indispensable au démontage des vis de la colonne de klaxon...




 une fois cette opération terminée, les pièces sont nettoyées à la lessive St Marc
et au white spirit quand nécéssaire


Mais avant d'emporter les pièces au sablage, il est utile de repérer la position exacte des autocollants
 dans le cas d'une restauration historique. Celà concerne la tache sur le tablier et
 les deux bandes latérales noires spécifiques au modèle.






Repost 0
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 20:29

terminé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

il va etre temps de passer à la "fiabilisation" du véhicule
Dans un premier temps un rodage méticuleux lors des 500 premiers km doit etre effectué .
A cette occasion le mélange  sera porté à 4% d'huile semi synthétique
Quelle joie de réaliser les premiers tours de roue !! 
Celà permet de vérifier le bon réglage des freins , de la carburation et du bon fonctionement
des commandes de la boite de vitesse.


mise en place des baguettes avant ajustage des marche pieds
sertissage des monogrammes d'ailes et mise en place des verrous d'ailes


mise en place du tablier, des onglets supérieurs et de l'ensemble garde boue avant - colonne
de klaxon et mise en place des joints
les dernières pièces arrivent doucement mais surement car jean baptiste s'applique
les formalités d'immatriculation sont en cours et nous allons bientot pouvoir faire les premiers essais routiers et le début de rodage....


mise en place des baguettes de plancher



réglage de l'avance à l'allumage
montage du petit garde boue avant et des selles.....
dans l'attente du tablier...




état du scooter au 18 mai 2008

finalisation des branchements électriques  et montage définitif du guidon.......
prochaine étape : montage du tablier dès que jean baptiste aura terminé.....




lundi 5 mai 2008  : les premiers cris du "bébé"



quelques détails, en attendant les prochaines pièces de notre carrossier



état du scooter au 21 avril 2008



Voici un résumé de la restauration d'un Lambretta LI 2s 1960

voulant faire partager ma passion pour les scooters de la marque j'ai décidé de construire ce modèle pour Pascal G en tenant compte de ses gouts et préférences.
Mais ceci à la seule condition qu'aucun délai me soit fixé et que les caractéristiques originales soient respectées.
La grande difficulté de cette aventure reste le choix du carrossier............la plupart des professionnels qui ont participé à la réfection de ces carrosseries désirent rarement reproduire l'expérience .
En effet la somme des heures passées auprès de nos chères machines est souvent sous évaluée et la rémunération leur semble insuffisante pour ce genre de travail occasionnel.
Fort heureusement pour moi il reste quelques personnes passionnées témoignant encore d'une motivation à faire revivre nos petites beautés de jadis.
Merci à toi jean baptiste pour le travail que tu réalises sur cette machine........

montage à blanc des éléments de carrosserie provenant de plusieurs scoots différent



le moteur a été réalisé au préalable et de la meme façon que celui du série 3  "silver Spécial"
 ( voir détails dans l'article précédent ).
En effet, la technique reste la meme et les pièces sont pratiquement identiques .
Le cadre et la fourche sont peints dans la teinte historique "giallio oriente" habituellement réservée au 175 tv et nous avons pris soin de réaliser la peinture dans les références LECHLER d'époque 8049






   Tous les éléments internes de la fourche ont été remplacés.
Ceci est la seule façon d'obtenir un bon amortissement mais aussi une bonne stabilité du scooter.
Le freinage aussi s'en trouve optimisé à cause du système de balancier qui retarde l'effet du freinage quand les ressort sont fatigués.

à suivre...............

Repost 0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 10:46

état du scooter au 1er mai 2008

 


Le Rallymaster était un modèle dérivé du 150 li série 2 de 1960 et  produit par les importateurs anglais de la Trojan Engineering Divison of Lambretta Concessionaires .
Celui ci était destiné à une clientèle sportive pratiquant la compétition et désirant un scooter capable d'évoluer sur tous les terrains.

 



Il était équipé d'une roue arrière de 400 x10 et d'une boite à vitesse spécifique provenant en partie de celle du 125 pour les 1ere et 2eme et concervant les 3eme et 4eme du 150 cc.
Le moteur se voyait enrichi d'un carburateur de type MA23BS5 provenant du 175 TV2
La modification essentielle de la carrosserie portait sur l'utiisation d'un garde boue tournant et d'une colonne de klaxon appropriée. Ces deux éléments provenaient sans doute du modèle de la marque "eibar" fabriqué en espagne sous licence de la marque.
Une selle biplace de type "pegasus" était installée pour le confort de pilotage et pour faciliter les acrobaties de la conduite " trial ".
Mais la transformation la plus intéressante concerne le tableau de bord sur lequel est installé un compte tour de type mécanique , un chronométre, un eclairage de carte et les commandes nécessaires à l'alllumage d'un feu additionnel monté sur le tablier.
Les leviers se voient équipés de boules à leur extrémité et le capotage de guidon reçoit un petit parebrise en pareflex.


pour renforcer le caractère sportif de la machine des plaques de course sont installées sur le tablier et sur la partie arrière du chassis.Une petite poignée était rajoutée à l'arrière pour faciliter le maniement du scooter en cas d'embourbement
A cet effet un petit racloir était monté à l'extrémité du garde boue avant afin d'éviter l'accumulation de boue et favoriser le grip de la roue avant. 


Malheureusement, il n'existe aujourd'hui que très peu d'exemplaires authentiques et originaux ; ceci doit etre probablement du aux rudes conditions subies lors de leur existence, et la  pratique tous terrains a probablement contribué à la disparition de la plupart d'entre eux.

C'est la raison pour laquelle j'ai eu l'idée de réaliser un exemplaire à l'apparence identique, en essayant de respecter au mieux les techniques et pièces originales utilisées à l'époque.
Certaines améliorations seront apportées à la motorisation de façon à rendre le scooter plus agéable à utiliser sur la route.
Ce projet risque de nécessiter beaucoup de temps avant son accomplissement. C'est pourquoi je vous engage à venir consulter cet article de façon périodique afin d'en connaitre tous les détails......


La base retenue pour l'occasion est un 175TV de 1961 récupéré non loin de Thiers auprès d'un négociant en motocyclettes.
Le scooter était relativement incomplet et il a fallu de nombreuses reherches sur le net pour réunir tous les éléments de carrosserie. Comme à l'habitude un petit séjour à Gerzat pour le sablage s'impose.
Un montage à blanc me semble indispensable afin d'assembler au mieux tous les éléments spécifiques du rallymaster.
En premier lieu un travail important doit etre réalisé sur la fourche pour préparer l'adapatation du garde boue tournant. Je profite de l'occasion pour remercier " Nicos " pour la fourniture des pièces espagnoles et particulièrement pour le bas de fourche qui m'a permis de positionner au mieux les pattes de fixation.


C'est aussi à partir de cet élément que j'ai pu faire réaliser un cache poussière sur mesure indispensable à la fixation du garde boue avant. Celui ci a eté réalisé de telle manière que la cage inférieure de la colonne le maintienne en place par simple pincement.


le résultat en image...


à suivre.....................
 
Repost 0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 09:44
En parrallèle à la réfection du chassis, je vais détailler ici la réfection du moteur de mon 150 Silver Spécial.
il est à noter que le principe général est identique concernant tous les modèles LI/SX/TV des trois séries.
Ceci à une exception près; celle du 175 TV série 1 qui possède un moteur de conception unique.

présentation générale..

undefined

aprés avoir retiré le moteur du chassis, un bon nettoyage s'impose;
c'est probablement l'opération la moins agréable de la restauration parce que la terre se mèle souvent aux résidus graisseux et l'on ne sait jamais quel produit utiliser.
la brosse métallique et le couteau à enduire sont les outils les plus efficaces pour ce décrassage.
 

undefined

  Après démontage de l'allumage et du moyeu arrière vient le tour du haut moteur .
Mais le moment le plus délicat reste celui de l'extraction du palier d'allumage . En effet les risques de détérioration de cette pièce sont grands quand le scooter est resté longtemps inactif ou quand l'embiellage est grippé. Le chalumeau et le maillet en caoutchouk sont de circonstance.....
  Il est à noter que ces opérations sont faciles quand on dispose de l'outillage nécessaire..
Ci dessous sur la gauche, l'essentiel des instruments nécessaires.

undefined




  Le plus intéressant pour moi reste la dépose de la transmission parce que celà permet rapidement de se faire une idée de l'état de santé du véhicule. Ensuite vient le tour de l'embrayage et de la boite à vitesse.
On prend soin de bien repérer le positionement des rondelles de boite et de nettoyer la pignonerie.
  Une fois les carters dépourvus de tous les éléments de commande, il va etre temps de les confier à mon ami christian pour le microbillage.
  Les clichés correspondant au démontage ne présentant pas un intéret esthétique, j'ai préféré réserver les illustrations pour l'assemblage....
  Le microbillage à l'inconvénient de laisser pas mal de résidus dans les perçages et la soufflette se révèle fort utile pour le nettoyage. Par précaution et pour faciliter le remontage j'utilise des tarauds de différents diamètre...

undefined 

je profite de l'occasion pour ajuster les passages de fluides au niveau de l'embase du cylindre afin de faciliter le remplissage..

undefined

vient alors le moment du remontage du palier coté boite.
un roulement de référence 6305 c3 est placé dans son logement après avoir fait chauffer le carter
celui ci est maintenu de l'intérieur par une bride en fonte sur laquelle est placé le joint d'étanchéité.
les quatre vis à tète fraisée sont sécurisées par un coup de pointeau pour éviter un déserrage indésirable.

undefined

à l'arrière du carter se situe le logement du roulement spécifique de l'arbre secondaire
ce roulement a la particularité de posséder un épaulement et de recevoir un joint d'étanchéité entre les deux cages.
il est vivement  recommandé d'éviter les roulements de qualité indienne et de préférer ceux qui proviennent d'italie et en vente chez la plupart des détaillants agrées "casa di lambretta".

undefined

comme le précédent , ce roulement est bridé et l'on peut utiliser quatre écrous nylstop pour le montage.

Ensuite un changement de silent bloc s'impose; l'outil acheté à milan sur une bourse locale se révèle indispensable pour la manoeuvre



vient ensuite le moment du montage du villebrequin dans le carter.
Pour l'occasion et pour des raisons de fiabilité, nous préfèrerons celui du DL dont la queue est de section plus importante.
celà permettra d'envisager par la suite le montage d'un haut moteur plus puissant et d'un allumage électronique de marque " Varitronic " de 12V.



Une fois le palier d'allumage mis en place nous allons pouvoir nous attaquer à la transmission


Les moteurs de lambretta à contrario de ceux de la marque concurrente ont pour particularité la dissociation de l'embiellage et de l'ensemble embrayage/boite à vitesse.
Les deux sont reliés par une chaine de transmission primaire et les possibilités de transformation sont mutiples.
De cette manière le pilotage de nos machines peut etre optimisé en fonction d'une utilisation en montagne ou sur les grands axes routiers.

Mais avant de mettre en place l'arbre secondaire il est utile de vérifier l'état de la bague en laiton recevant l'axe de commande de boite. L'utilisation  d'un jonc de diamètre approprié est indispensable pour réaliser cette opération .
Une fois la nouvelle bague en place, j'utilise un alésoir pour faciliter la rotation du guide.


Nous pouvons alors introduire la fourchette de sélection qui sera munie de guides neufs.


ensuite vient le tour de l'arbre secondaire et des pignons de boite, assortis dans le meme temps au "christmas tree" ( terme donné au deuxième arbre de boite à cause de sa forme caractéristique).
Il est à noter que toutes les cages à aiguilles sont remplaçées par des neuves et que le tendeur de chaine d'origine n'est pas conservé.  En effet le modèle monobloc en nylon s'avère beaucoup plus fiable , surtout dans le cadre d'une préparation moteur plus péchue.
Le calage de boite sera réalisé avec minutie pour compenser l'usure des pignons. A l'origine la cale d'épaisseur de 2 mm sera remplaçée par une plus épaisse de 2,2mm.




Nous pouvons ensuite remonter la bride de boite ainsi que la couronne , la cloche d'embrayage ,le pignon de sortie de boite et bien sur la chaine primaire aprés avoir controlé le bon alignement de l'ensemble.
Au besoin celui ci est réalisé au moyen de rondelles d"épaisseur différentes plaçées sour la couronne.
L'embrayage est constitué de quatre disques garnis en surflex , de trois disques conducteurs et d'un disque de fermeture en acier.






A ce stade, nous pouvons considérer que la restauration du bas moteur est terminée. Il ne reste plus qu'à refermer le couvercle et d'introduire environ 600 cc d'huile de boite 80/90W


Repost 0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 20:58

undefined


Quoi de mieux pour un lambrettiste que de participer à l'un des plus grands rassemblement de scooters de la marque.

Le trajet sera assuré en camionnette jusq'au HAVRE, lieu ou nous embarquerons sur le ferry direction Portsmouth

DSCN3265.JPG











mitch et bénédicte à la préparation des scoots pour le voyage en angleterre
pour l'occasion, deux lambretta LI 3s ont été choisis



DSCN3266.JPG






une fois à Portsmouth nous rejoindrons un deuxième ferry pour l'ile de Wight




undefined







arrivée au camping de Quite farm Hill très très tot dans la matinée...
et donc installation des guitounes à la lampe de poche pour les uns et à la frontale pour les autres..
heureusement cette nuit là, il ne pleuvait pas !!!
                                                                                                                                                

                                                                  undefined



       béné pas trop mécontente de l'emplacement...

quelques vérifications avant de rejoindre le centre ville de Ryde pour notre premier petit dejeuner en bord de mer

undefined

étant donnée l'heure tardive d'arrivée au "waterside café" le menu traditionel du petit dej ( saucisses et flageolets à la "brown sauce") ne fut pas difficile à ingurgiter

undefined

                                        the " LCGB  french connection " at breakfast
                              oliver..........................anna......................winny................ricky

undefined

et pendant ce temps là, les lambretta convergent dans le centre ville dans un flot interminable...........
la plupart d'entre eux proviennent de toustes les régions du Royaume et sont installés au camping de la manisfestation...
jamais une manifestation n'avait réuni autant de scooters de la marque...

undefined




                                                                                     
Repost 0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 14:55

état du scooter au 24 mars 2008

terminé !!!!






HISTORIQUE
récupéré en italie à Biella lors de notre dernier voyage en novembre 2006
dans un état tout à fait convenable, pratiquement complet, à l'exception du carburateur.


undefined


l'aile droite est déformée et le verrou d'aile est manquant.
une housse a eté rajouté pour cacher la couverture de selle endommagée.


undefined


                                                                                           
les teintes originales sont relativement bien   conservées mais une restauration de la
carrosserie s'impose
heureusement nous allons pourvoir nous procurer la peinture solvantée conforme aux références historiques

références lechler 
8060 "silver"
8059 "biancospino" pour les éléments internes


undefined


le moteur est bloqué et nous avons la mauvaise surprise de remarquer que l'ecrou de roue arrière a été soudé sur l'axe secondaire
un peu de travail en pespective.......


undefined


                                             l'utilisation de la disqueuse se révèle très utile pour le
démontage quand le chalumeau ne permet pas le délocage de la visserie..........
chaque pièce de carrosserie sera inspectée avant de partir au sablage et l'on prendra soin de réaliser quelques clichés numériques de l'implantation du faisceau pour faciliter l'assemblage futur...


undefined
undefined

ensuite,  les pièces partent chez éric ( 2M à Gerzat ) pour sablage et appret ..
ce dernier traitement permettra de mettre évidence tous les défauts et offrir une bonne base de travail pour notre carrossier.
celui ci n'oubliera pas de vérifier l'alignement des marche pieds au tablier et d'adapter les ailes 
à la coque centrale...
aprés application de la teinte originale et plusieurs couches de vernis le résultat est surprenant..

undefined

vient ensuite le temps de l'assemblage..
celà commence par les éléments internes tels que  la boite à gant
le réservoir et le garde boue arrière
ceux ci sont réalisés dans la teinte originale blanc lechler 8059 alors que la grande
majorité des pièces externes sont en gris métalisé silver 8060


undefined

de façon à éviter la déformation du cadre à cause de la béquille, deux renforts taillés dans un fer plat viennent renforcer sa fixation

undefined
pendant ce temps la fourche se voit dotée de nouveaux ressort et butées ainsi que des contre amortisseurs ou "dampers" habituellement réservé aux modèles sportifs de la gamme....
une deuxième fourche à tout de mème été reservée pour respecter le caractère strictement original de la restauration......"registro storico"  comme le disent les italiens.....

                     undefined
préassemblage du guidon

undefined

Ensuite vient le temps de la mise en place de la cablerie sur le cadre suivant un schéma précis;
dans le cas contraire le fonctionnement des commandes ne sera pas optimisé et le confort de conduite diminué. 
L'installation du tablier reste le moment délicat de l'assemblage de la carrosserie.
Pour éviter les vibrations, de petites rondelles en caoutchouk sont utilisées, et l'on prend soin de bien surveiller l'alignement avec les marche pieds avant de serrer la boulonnerie.

undefined

A ce moment là l'adjonction du guidon , de la fourche et du garde boue avant permettent à cette assemblage de prendre une forme intéressante.
alors, nous commençons à apercevoir le génie du design italien...

undefined

IL va etre temps de nous occuper du moteur.
Pour les détails de la restauration du moteur je vous invite à consulter l'article rédigé à ce sujet.



Il est toujours préférable d'assembler l'échappement avant de monter le "palpitant" dans l'ossature.
Ceci en raison de la difficulté d'accès aux goujons d'échappement cachés par la coiffe.
Pour des raisons de commodité je recommande de fixer avant tout l'amortisseur arrière afin de faciliter l'alignement du moteur dans le cadre. Ensuite pendant que l'on maintien les silentblocs à hauteur des cones de centrage on demande à une petite main charitable de pousser l'axe dans son logement.


Dans le cas actuel l'amortisseur arrière a été remplacé par un modèle plus récent provenant d'une R1 et dont le ressort à été changé pour une version plus souple et donc mieux adaptée au poids de notre monture.
Je précise également que des bagues en bronze ont été réalisées sur mesure pour l'ajustage de notre "pompe améliorée"
Il va etre temps de raccorder la cablerie et d'effectuer les premiers réglages des tendeurs d'embrayage et de la boite à vitesse. Ni trop serrés ni trop laches pour optimiser le passage des rapports.
Le carburateur est mis en place et raccordé à ses cables d'accélération et de starter. Vient ensuite le tour du soufflet le reliant à la boite à air.




      à suivre....................................       

                                                  
                                         

Repost 0